ANCIENS TRAVAUX CNRD

Vous trouverez ci dessous des travaux d’élèves de première réalisés lors des sessions précédentes

ARCHIVES 2018

thème : « s’engager pour libérer la France »

un premier document sur les jeunes et la résistance : Jeunes Resistance
quelques éléments de biblio : biblio cnrd 18
le site de Canopé qui est fait pour les candidats :
https://www.reseau-canope.fr/cnrd/

la brochure officielle : http://www.france-libre.net/site/catalogue/#page/1
le site de la fondation de la France libre : http://www.france-libre.net/concours-national-de-la-resistance-et-de-la-deportation-2018/

pour les passionnés, la page de Gallica permettant d’accéder à la presse clandestine : GALLICA

l’ouvrage récent de l’ONACVG sur les justes de PACA : http://www.onac-vg.fr/files/uploads/file/Justes_PACA.pdf

le dernier film des studios de till the end productions : TEMOINS à voir sur You Tube : https://www.youtube.com/watch?v=ZX3Y4QT1554

ARCHIVES 2017

thème de l’année « la négation de l’homme dans l’univers concentrationnaire nazi »
une petite mise au point : CNRD 2017

la brochure officielle du concours : BPCNRD 2017
l’exposition de la fondation pour la mémoire de la Déportation : expo fondation deportation module 1 expo fondation deportation module 2
quelques notes sur le livre de M Cymes, Hippocrate aux enfers, à propos des expériences médicales… Vous pouvez lire, aucune description « horrible »… Mais un bon complément à certains clichés de la brochure… CYMES
les dossiers canopé :
https://www.reseau-canope.fr/cnrd/
en particulier, les différents axes avec une foultitude de documents => https://www.reseau-canope.fr/cnrd/axes/2017
et puis aussi le travail du mémorial de la Shoah sur le sujet de cette années : http://cnrd.memorialdelashoah.org/
nous avons déjà travaillé sur Auschwitz, regardez dans la partie COURS P sur la 2GM, le montage sur ce camp…
– une page menant à de nombreux témoignages en vidéo : http://fresques.ina.fr/jalons/parcours/CnRD-negation-homme/la-negation-de-l-homme-dans-l-univers-concentrationnaire-nazi.html
– témoignages sur you tube : https://www.youtube.com/playlist?list=PLvElynfR4QDdR9o0pEfF31te0ayURkf6b
– un témoignage d’anciens déportés de Buchenwald : Buchenwald déportés français
et puisque Les références ci-dessus s’appuient sur le camp de Buchenwald, trois sites sur ce camp:
-le site de la fondation du camp : https://www.buchenwald.de/nc/fr/896/
– le site d’une des associations d’anciens : http://buchenwald-dora.fr/
– une autre association : https://asso-buchenwald-dora.com/le-camp-de-buchenwald/histoire-du-camp-de-buchenwald/
des extraits du livre de André Frossard, « le crime contre l’humanité » : FROSSARD

LES PISTES :
– les sources de cette déshumanisation nazie
– ses modalités, vis à vis des Juifs et des autres déportés (cf Buchenwald)
– son actualité ??? En quoi la haine passée des nazis envers les Juifs semble/peut renaître de manière différente envers d’autres populations ? La barbarie nazie n’était elle qu’une exception inédite et non reproductible ou au contraire existe-t-elle encore ou peut-elle renaître sous d’autres formes ?

l’annonce officielle :
http://www.education.gouv.fr/pid285/bulletin_officiel.html?cid_bo=104096

A voir ou revoir :
– Shoah, C. Lanzmann.. 9h30 pour entrer dans l’incompréhensible…
interview de C.Lanzmann au moment de la sortie en 1985 : http://fresques.ina.fr/jalons/fiche-media/InaEdu01217/claude-lanzmann-explique-shoah-au-journal-televise.html
– La liste de Schindler, S. Spielberg, plus abordable, plus visible, plus eau de rose..
– La vie est belle, R. Benigni, désormais un classique des contes sur la Shoah… typique de production dont il faut retenir l’esprit, l’intention et l’intuition davantage que le fond historique…. D’où le mot « conte » : personne ne remet en cause l’utilité sociale du conte… Sur le fond, on peut discuter. Même chose ici. Personne ne remet en cause la volonté de montrer l’horreur et la résistance face à l’horreur. L’objet historique est susceptible d’être manipulé, comme dans Inglorious bastards… Voyez, discutez, réfléchissez : vous aurez toujours l’avantage sur ceux qui ne font que condamner!!!!
– Nuit et Brouillard, A. Resnais
– Apocalypse, la seconde guerre mondiale. dernière mouture des reportages colorisés sur la guerre et sur le génocide, mais pas forcément plus dépouillé. La mise en scène et la théatralisation sont parfois de trop..
A lire ou relire :
Si c’est un homme, P Levi : assez souvent étudié en collège et en lycée, le témoignage de Primo Levi semble incontournable cette année. On le trouve un peu partout, au CDI, en librairie, sur internet…. La négation de l’homme y est exposée de la manière la plus simple…. A propos d’Auschwitz, consultez le cours, le manuel…
Etty Hillesum, Une vie bouleversée, journal 1941-1943 : témoignage d’une jeune femme de 27 ans, vivant dans le ghetto d’Amsterdam puis déportée au camp de Westerbork et morte à Auschwitz en novembre 1943. Son journal fait passer peu à peu de ses préoccupations quotidiennes à la vie dans un contexte d’oppression beaucoup plus marqué, il y a quelque chose du journal d’Anne Franck mais à un autre âge. Elle garde jusqu’au bout l’espoir en l’homme et l’espoir en Dieu. C’est donc un itinéraire spirituel, un témoignage de foi dans un monde qui s’écroule. Très intéressant, même s’il est peu en rapport direct avec notre question officielle…. Humainement, je ne pouvais pas passer à côté…. exemple, p 184 : « Mon Dieu, cette époque est trop dure pour des êtres fragiles comme moi. Après elle, je le sais, viendra une autre époque, beaucoup plus humaine. J’aimerais tant survivre pour transmettre à cette nouvelle époque toute l’humanité que j’ai préservée en moi malgré les faits dont je suis témoin chaque jour. C’est aussi notre seul moyen de préparer les temps nouveaux : les préparer déjà en nous. » un autre extrait : extrait Etty H
– Notre Histoire 1922-1945, H de Saint Marc, A Von Kageneck (cité dans Apocalypse)
– Jorge Semprun, déporté (communiste espagnol et francophone) à Buchenwald a écrit essentiellement deux livres de souvenirs. « Quel beau dimanche » en 1980 et « L’écriture ou la vie » en 1994… Ne vous attendez pas à des récits, journées après journées… Il met en perspective de ce qui a été vécu dans le camp, on trouvera davantage d’éléments en rapport avec la question du concours dans qui est plus proche du témoignage. Ce n’est pas un récit, plutôt un vagabondage… Son interview (6 minutes) en 1980 lors de la sortie du premier ouvrage : http://www.ina.fr/video/I05269370… Une belle lecture pour ceux qui aiment ça ! Sa bio sur le site du prix Goncourt : http://www.academie-goncourt.fr/?membre=1016697318
– D Rousset l’univers concentrationnaire.. on peut essayer de le trouver en ligne…
=> Ne négligez pas le fait que les bibliothèques municipales sont remplies de récits d’anciens déportés… Le recours à la bibliothèque est sans doute pour vous d’un autre âge, mais vous apprendrez vite que contrairement à la légende tout n’est pas sur internet. Par ailleurs, lire ce n’est pas seulement décrypter des signes formant des mots formant des phrases etc… C’est aussi un moment de la vie, des gestes, une manière de faire fonctionner sa tête et de maîtriser son corps…Tout ça pour dire que les bibliothèques de votre quartier, que le CDI, que la bibliothèque de l’Alcazar, sont des lieux que vous devriez apprendre à domestiquer, à apprivoiser…et que ce ne sont pas des planètes hostiles.

CNRD 2017
LA NEGATION DE L’HOMME PAR LE SYSTEME CONCENTRATIONNAIRE NAZI

1 – l’idéologie de la négation de l’homme
1a – mein kampf – extraits – explication du système des idées d’Hitler : 1A1LES et 1A1S
1b – le rôle de la propagande : 1B1LES et 1B1S
1c – NOUS contre eux… surestimation de soi et mépris des autres…
1d – la conversion de la société :
1e – en quoi le totalitarisme est une « anti-libéralisme : 1E1LES
1f – antisémitisme passé : depuis le moyen age jusqu’au XXe siècle

2 – la pratique, la négation de l’homme à l’oeuvre
2a – la négation de l’homme dans la guerre à l’Est :
2b – la négation de l’homme constatée à la Libération des camps : 2B1S
2c – Buchenwald : 2C1LES
2d – l’arrivée dans les camps : 2D1LES et 2D1S
2e – les expériences réalisées sur les déportés : 2E1LES et 2E1S
2f – Anéantir : 2F1LES
2g – Drancy : 2G1LES
2h – Ravensbrück : 2H1LES
2i – Sachsenhausen :

3 – du triomphe de l’homme
3a – résister :
3b – ne pas oublier :
3c – le refus international : 3C1LES
3d – juger , Nuremberg : 3D1LES et 3D1S

PREPARATION DE L’EPREUVE DU CNRD
2018
S’ENGAGER POUR LIBERER LA FRANCE

TRAVAUX D’ELEVES A L’ETAT BRUT NON RELUS….

SUJETS : 20 études de journaux et 80 thèmes….
vous pouvez tous les lire et choisir… dans 8 jours vous y serez encore.. ou alors, pour le fun, choisissez un nombre entre 1 et 100…. le hasard fait parfois bien les choses….

1. étude du premier numéro de Combat : http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k148202q/f1.image
2. étude du numéro 1 (?) de Valmy : http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k878998f?rk=107296;4 : Valmy ani et julia
3. étude du numéro 3 de Valmy : http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k879000s/f1.image
4. étude du numéro des « Petites ailes de France » : http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k877803v?rk=107296;4
5. étude du numéro 1 de Libération : http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k147905r?rk=85837;2 : Libération article n°1
6. étude d’un numéro de Libération de juin 1944 : http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k147953q/f1.item
7. étude du journal Front National de 1943 : http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k874008f/f1.image
8. étude du numéro 1 de Témoignage Chrétien : http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k873170v/f1.image
9. étude du numéro 8 de Témoignage Chrétien : http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k884816r?rk=21459;2
10. étude du numéro 1 de Défense de la France : (attention le lien vous amène sur toute la collection… étudiez un seul numéro !!!) : http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k147286q/f1.image
11. étude du numéro 10 des Lettres Françaises : http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k8843132?rk=21459;2
12. étude du numéro 18 des Lettres Françaises : http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k884321n?rk=21459;2
13. journal : l’aube de la liberté, prisonniers de Marseille : http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k7620476x?rk=21459;2
14. journal : l’action provençale (MUR) : http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k871114r?rk=21459;2
15. journal des métallurgistes communistes de Marseille juillet 1941 : http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k880861g?rk=21459;2
16. journal avril 1944 le combat régional : http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k873140t?rk=21459;2
17. journal le réveil des Trams (Marseille) http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k8839955.item
18. journal-tract Liberté http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k874505v
19. numéro du 1er mars 1943 de Libération-Sud : http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k147929z.item
20. le numéro 1 de Pantagruel : http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k877687h?rk=64378;0
21. le réseau COMBAT
22. Varian Fry à Marseille
23. l’unification de la Résistance
24. le renseignement
25. les éditions de Minuit
26. Lucie Aubrac
27. Raymond Aubrac
28. le groupe Manouchian
29. l’escadrille Normandie-Niemen29. l’escadrille Normandie-Niemen
30. la presse clandestine
31. le maquis du Vercors
32. le maquis des Glières
33. les FFI
34. les FTP
35. FTP MOI
36. la 2eme DB
37. la Résistance et le débarquement en Normandie
38. La division Das Reich, Oradour et Tulle
39. les commissaires de la République
40. le CNR
41. Marc Bloch
42. Bertie Albrecht
43. les jeunes et la résistance
44. Germaine Tillon
45. le journal LIBERATION
46. le journal TEMOIGNAGE CHRETIEN
47. le journal VALMY
48. le STO et la Résistance
49. la France Libre à Londres
50. le débarquement en Afrique du Nord
51. Mers el Kebir
52. la contestation ouvrière
53. les cheminots
54. Pierre Mendes France
55. François Mitterrand
56. Georges Bidault
57. les M.U.R
58. le général Giraud
59. le journal VERITES
60. Jacques Chaban Delmas
61. De Gaulle et la défaite
62. Jean Moulin en 1940
63. Armistice ou capitulation
64. partir en Grande Bretagne
65. les réactions de l’empire colonial
66. De Gaulle en Grande Bretagne
67. Guy Moquet
68. Felix Eboué
69. les FFLFFL
70. Honoré d’Estienne d’Orves
71. Henri Frenay
72. l’engagement des communistes 1940-1942
73. les militaires français et la défaite
74. Jean Monnet en 1940
75. la diffusion des tracts
76. les premiers réseaux 1940-1941
77. aider les prisonniers de guerre
78. cacher les juifs
79. Christian Pineau
80. Emmanuel d’Astier de la Vigerie
81. le programme du CNR
82. le CFLN
83. les luttes de pouvoir dans la Résistance
84. Pierre Brossolette
85. la Libération de Paris
86. la libération de Marseille
87. la Résistance à Lyon
88. la Résistance et les débarquements de 1944
89. le Front National (mouvement de Résistance…)
90. le Mouvement de Libération Nationale
91. André Dewavrin
92. Pierre Messmer
93. Claude Bourdet
94. Maurice Schumann
95. la presse clandestine 1940-1941
96. l’action de Jean Moulin 1941-1943
97. Hélène Viannay
98. Lise London
99. Georges Guinguoin
100. Charles Tillon

Si vous n’avez pas encore pris le temps de feuilleter la brochure du Concours, n’hésitez pas, l’adresse est sur la page principale du concours.. Vous y trouverez un plan en 3 parties et c’est le plus simple.. Mais d’habitude on pose une problématique… Les problématiques des historiens sont parfois simples : comment s’est-on engagé pour libérer la France ? Par exemple… On ne précise pas qui est « on » puisque ça fait partie du développement de préciser l’engagement selon les personnes… Il est clair que cette PB là met l’accent sur les FORMES de l’engagement… S’engager ce n’est pas forcément poser des bombes.. C’est même plus souvent observer et rendre compte, faire circuler les informations…
De même, poser la question que signifie s’engager pour libérer la France ? peut sembler bizarre mais au delà des FORMES elle interroge sur le SENS de l’engagement… S’engager en 1940 ce n’est pas la même chose que s’engager en 1944… Et d’ailleurs, on n’attend pas de jugements là dessus.. Ne jouons pas les donneurs de leçons alors que nous n’avons jamais connu la guerre…. Laissez tomber les refrains du style « l’engagement hier on savait ce que c’était aujourd’hui, on sait plus… ». Loin des écrans de télés ou de portables, beaucoup de Français s’engagent pour lutter encore aujourd’hui : contre l’exclusion, contre la pauvreté, contre les discriminations, contre la violence.. Tous ceux qui s’engagent aujourd’hui n’ont pas forcément un petit ruban blanc à la boutonnière sous l’oeil des caméras…
On peut aborder cette épreuve comme une réflexion historique. On peut également l’aborder comme une réflexion civique. Oui l’engagement de ces gens qui sont soit très âgés soit morts est un modèle de citoyenneté… Ils n’ont pas forcément eu de cours d’éducation civique, mais ils avaient une certaine idée de la France qu’ils ont défendu. Le patriotisme n’exclut pas les alliances trans-nationales. On peut tout à fait être Français, fier de l’être et Européen et fier de l’être… Cette fierté entraîne un engagement. Mais on peut s’engager pour d’autres raisons…

Au delà des questions problématiques, le plan abordé dans la brochure est simple puisqu’il est chronologique. Cela permet de faire la part des types et des causes de l’engagement… Les premiers engagés créent les structures.. Les derniers suivent le mouvement et entrent dans des structures déjà existantes.. Le plan se décline ainsi dans la brochure :

1 – les débuts et les pionniers
2 – s’organiser pour agir
3 – participer à la Libération

La question étant « s’engager pour libérer la France », le sujet risque de reprendre les termes de la question.. en tout état de cause, vous pourrez appliquer ce plan. Ce qui vous fera remarquer auprès du jury composé d’enseignants et de représentants des associations mémorielles, parmi des centaines de copies, ce sera :
la clarté de l’expression
la beauté du style
la solidité des références
l’expression de réalités historiques vécues par les acteurs
la justesse d’affirmation historiques
pour ceux qui choisissent un écrit d’invention (attention il va disparaître en 2021) que ce soit une narration, un journal intime, un récit épistolaire… la justesse du ton compte énormément, beaucoup plus que les horreurs racontées. Si l’invention est trop élaborée, passez à l’épreuve du travail collectif, ce sera plus simple et moins sujet à discussion !

Pour se préparer et créer les échanges possibles entre lycéens et collégiens, la proposition consiste à faire des recherches pour rédiger des fiches qui seront mises en ligne sur ce site… Par 2 vous choisissez un sujet, un personnage, un événement dans la liste qui suit. Vous travaillez pendant 1 heure pour créer une fiche contenant suffisamment de renseignements pour aider à l’épreuve écrite… Prenez comme objectif 300 mots… (cela correspond environ aux trois premiers paragraphes de ce document….) Pour vous mêmes comme pour les autres. Ainsi tout le monde travaille et fait profiter les autres de son travail. Les fiches sont à destination des 1eres et des 3emes…. Vos sources sont toutes celles que vous voudrez bien trouver.. Evitez le copier-coller. Plusieurs sites sont référencés dans la page principale sur le CNRD 2018.

MODALITES : document word ou openoffice.. sauvegardé en pdf sur le dossier public/1ereCNRD… Vous abrégez en trois lettres le sujet pour nommer votre document.. Exemple : Jean Moulin vous nommez votre fiche JEA.pdf ou JMO.pdf…. Durée du travail 1 heure. On peut réaliser plusieurs fiches en 1 heure, ou en 2 heures (temps total de la préparation en 1ere ESL) – Mais en 1 heure on doit avoir produit au moins 1 fiche…RAPPEL : travail à faire en binôme….