ACCUEIL

Vous êtes bien sur le site de dgab, site-référence interrégionalement reconnu-e d’utilité lycéenne.

Les élèves (et quelques parents dissidents curieux, vous ne l’êtes pas tous, rassurez vous…) pourront trouver ici les éléments du cours (parfois le cours lui même, les montages, les exos, les corrections etc…)

Aujourd’hui, et pour encore quelques années, l’examen auquel je prépare les élèves avec qui je travaille (qui ne sont pas « MES » élèves, je n’ai aucun droit de propriété !) est entré dans une phase schizophrénique prononcée… d’un côté les Hussards attendent que le « bacho » redevienne ce qu’il était lors de leur prime jeunesse et que les jeunes d’aujourd’hui sachent se débrouiller avec un document, qu’ils soient capables de réflexion historique et géographique et cartographique à partir d’un sujet qu’ils doivent se démerder de traiter avec leurs connaissances et leurs savoir faire… De l’autre les pédago-démago qui font rapprocher le bac du style d’évaluation permis de conduire ou code de la route, dans lequel le candidat est surtout prêt à vomir son cours.. et comme le disait Montaigne dans ses Essais :  » C’est témoignage de crudité et indigestion que de regorger la viande comme on l’a avalée. L’estomac n’a pas fait son opération, s’il n’a fait changer la façon et la forme à ce qu’on lui avait donné à cuire »… Ce texte datant de la fin du XVIe siècle vous voyez le retard qu’ont les collègues qui ne font que du par coeur… Je rassure ceux qui connaissent trop ce texte ou ceux qui l’ignoraient, on trouve des équivalents dans l’Antiquité.. l’attitude de l’élève n’a pas changé depuis que l’école existe, de ce point de vue là (et les profs sont toujours aussi lourdingues !!!) Soit ! Mais si vous lisez les instruction Officielles (IO) qui sont le rempart des fonctionnaires contre les attaques féroces de la société civile, sorte d’équivalent laïque de la Bible ou des Evangiles devant les forces maléfiques et la queue fourchue des tentations, vous captez assez vite que nos dirigeant(e)s éducatif(ve)s nous entraînent tout droit vers un bac-code de la route, puisque tout le monde peut consulter les « sujets envisageables » et les « croquis attendus »… Donc je me retrouve avec des élèves de ES et L qui ont 4 heures d’épreuve à les préparer à régurgiter sans forcément comprendre des plans de composition qui circulent sur Internet (donc également sur ce blog) de même que des croquis et schémas (idem)…. Sur 4 heures, ils n’auront finalement qu’assez peu le temps de montrer leur intelligence, puisque ils doivent faire là où on leur dit de faire… Remarquez qu’en Littérature, les L doivent faire à peu près pareil… Alors que tout est discours dans notre société de communication, on demande à ceux qui devraient être les spécialistes du discours de réciter des choses prédigérées…

Or donc, armé de ces constats, je propose moi aussi mes « recettes pédago-démago », gratuitement, sans copyright, sans contribution à ces pauvres auteurs qui se sont fait coopter pour écrire des manuels ou des recettes qui sentent la condescendance ou le journaliste aux mollets déformés et qui ne donnent pas toujours les moyens pour les élèves de s’en sortir étant donné que les manuels, tout le monde le sait, sont rédigés pour que les profs les choisissent et non pas pour aider les élèves… Vive la marchandisation de l’éducation ! Et non je ne suis pas jaloux des auteurs, je sais ce que veut dire écrire un livre et être payé au lance-pierre… quand on est payé ! Donc, tout ce que vous avez sur ce site est libre.. Les plus libéraux diront que ça n’a donc pas de valeur (circulez messieurs, dames !!!) les voleurs pragmatiques qui volent et votent partout tant que ça leur rapporte, voleront les ressources qu’ils veulent et vous les vendront très cher !!! Voilà pourquoi je ne conseille jamais d’acheter la littérature para-scolaire, qui est une arnaque monumentale exploitant la panique des élèves et des parents… et qui de surcroît empêche les élèves de faire leur boulot (puisque ce qui est fait dans cette littérature c’est ce que doivent faire les élèves… bien sur !)

Informé(e)(s) de ce qui précède, vous comprendrez aisément que je ne propose jamais trop de corrigé type ou de recette infaillible… Quand mes élèves passent le Bac, ils sont parfois, c’est la logique de répartition, dans la même salle, donc les copies dans le même paquet.. Je ne veux pas que mes collègues puissent associer trop vite des copies qui se ressemblent par trop d’aspects tout simplement parce que les moutons auront tous écrits le plan, l’intro que j’ai proposé… Pour ma part je m’engage à saquer les copieurs.. oui c’est risqué, mais un petit peu d’injustice ne fait pas de mal… Chaque année des milliers d’élèves ont des notes superbes en n’ayant pas fait grand chose, honnêtement ou malhonnêtement… Et chaque année de bons élèves se font étriller parce qu’ils tombent sur un massacreur de copies.. Bienvenue dans le monde magnifique du baccalauréat !….C’est une erreur de s’attendre à ce qu’une institution soit parfaite, même à l’époque du politiquement correct. D’ailleurs, à propos de cette époque du politiquement correct qui nous semble (ouaou !) tout à fait neuve, si vous prenez le temps de lire la presse d’autrefois (allez sur gallica), les ouvrages de naguère (dans toutes les bonnes librairies, bibliothèques etc..), vous comprendrez que ce politiquement correct a toujours existé et que nous ne faisons que reproduire la plupart du temps.. Si nous étions d’ailleurs plus cultivés, dans l’ensemble, tout un tas de magazines et maisons d’édition ne feraient pas leur beurre….

Voilà pour les quelques idées qui dirigent ce blog… Servez vous, n’hésitez pas si ça vous convient, les remarques sont à adresser là où vous savez… je vais pas non plus donner mon adresse à des inconnus.. vous me prenez pour un internaute, ou quoi ????

Allez Sancho on rentre à la maison !